Sauvetage d’un vitrail patriotique de 1950 

La caserne du Génie de Jambes a fermé ses portes en décembre 2018. L’École du Génie (EGn) y était implantée depuis le 21 décembre 1947. Son inauguration se déroula le 25 septembre 1949 par le Général Piron. Cette caserne porte le nom du lieutenant de réserve Dewispelaere qui donna sa vie le 12 mai 1940 pour faire sauter le pont d’Yvoir face à l’ennemi.

SAUVETAGE D’UN VITRAIL PATRIOTIQUE DE 1950


À LA CASERNE DU GÉNIE (QUARTIER LIEUTENANT DEWISPELAERE) JAMBES

Déménagement de la Caserne

La caserne du Génie de Jambes a fermé ses portes en décembre 2018. L’École du Génie (EGn) y était implantée depuis le 21 décembre 1947. Son inauguration se déroula le 25 septembre 1949 par le Général Piron. Cette caserne porte le nom du lieutenant de réserve Dewispelaere qui donna sa vie le 12 mai 1940 pour faire sauter le pont d’Yvoir face à l’ennemi.

Les Géniaques sont maintenant installés à la caserne d’Amay. Les bâtiments de Jambes appartenant au Ministère de la Défense devraient être vendus dans les dix-huit mois, soit pour août 2020 au plus tard. Entretemps, 300 demandeurs d’asile devraient occuper les lieux.

La chapelle

La chapelle est située au premier étage, au-dessus du hall principal d’entrée du quartier Dewispelaere. Elle occupe un espace de plan carré comprenant une sacristie et un lieu dévolu à l’harmonium de part et d’autre du chœur.

Cette chapelle est doté principalement d’un autel en marbre, de trois vitraux patriotiques, d’un Chemin de Croix (peinture murale anonyme), d’un tabernacle néogothique, d’une sculpture en pierre représentant sainte Barbe, de deux bénitiers en calcaire et d’une clôture de chœur en bronze particulièrement remarquable.

Le vitrail central (2 x 3,40 m) présente une Crucifixion avec la Vierge et saint Jean et de part et d’autre deux soldats montent la garde, chacun encadré par un militaire, l’un appartenant à la force terrestre et l’autre à la marine, tous deux surmontés d’un ange.

Les vitraux latéraux (ne donnant pas sur l’extérieur du bâtiment / 2 x 1,55 m) montrent à gauche, saint Joseph entouré par des scènes liées aux métiers militaires et de l’autre côté sainte Barbe (patronne des artilleurs), entourée de même. Ces deux vitraux seront déménagés au Département du Génie de la caserne d’Amay.

Les trois vitraux sont dans un excellent état de conservation. Le vitrail central est signé en bas à droite « SCHOLA ARTIUM / MARETIOLENSIS DEL. » et « VAN DE CAPELLE / NAMUR FEC. /MCML ». Le concepteur serait A. Blank. Ygnace Van De Capelle a été professeur à l’Académie des Beaux-Arts de Namur (technique du vitrail).

Sauvetage d’un vitrail

L’asbl Art & Héritance a pour objectif statutaire de sauvegarder, d’étudier, de présenter et de valoriser les patrimoines culturels mobilier, immobilier et immatériel.

Elle se mobilise ici pour sauver le vitrail central de l’ancienne caserne qui est voué à la destruction si l’on n’anticipe pas la vente des bâtiments par le Ministère de la Défense. Les bâtiments seront probablement démolis ou réaménagés et le vitrail concerné sera très probablement sacrifié.

Art & Héritance espère obtenir mandat du Ministre de la Défense pour assurer la dépose de ce vitrail, avec l’aide d’un maître-verrier, et sa remise en place dans un édifice accessible au public. L’asbl est évidemment à la recherche de fonds pour effectuer ce sauvetage en prenant toutes les précautions nécessaires.

Les sources :

www.kikirpa.be (BAKELANTS, Répertoire, introduction, vitraux conservés / vitraux disparus / verriers).

Isabelle LECOCQ et Yves DUBOIS, Commémorations dans la lumière et la couleur. Vitraux de guerre et patriotiques en Wallonie et à Bruxelles, Namur, Agence wallonne du Patrimoine, 2018, pp. 73, 91, 196, nos 155-157, fig.168.

Art & Héritance

Avenue Baron Louis Huart,26
5000 Namur

Contacts

Email: info@artheritance.be
Tel: +32 (0)495 50 43 62